Bienvenue sur le site de Bruno & Christine Groensteen

Les blaireaux du jardin de Nalliers
Les blaireaux du jardin de Nalliers
Tissus de Mémoire, tissus de ma mémoire …
Dans un songe, prendre la plume, la tremper dans l';encre du rêve. Prendre le pinceau et dessiner des signes magiques. Prendre le pouvoir de coloriser les strophes. Capter le bleu au vol, une teinte qui se surpasse, une couleur royale - celle que l';on aime comtempler lorsque l';on lève les yeux vers l';azur ou l';infini dessus les nues.

Devant moi un océan bleu en pleine campagne. Une baie d';outre-mer pâle semée d';un soupçon de phtalocyanine. Une brise légère pousse les vagues vers la rive.

C';est un immense champ de lin bleu, d';un bleu tellement bleu que le ciel semble se contempler dans le mercure de son miroir.

Dans une baie, une herse séculaire abandonnée, un radeau démâté, échoué sur le sable, là où les coquelicots balancent leurs coiffes écarlates, là où les bleuets feignent les baines d';une côte océane.
Elle attend le passeur. Un guide pour toucher la rive lointaine qui épouse l';horizon.
L';esquif depuis longtemps n';a pris les flots. Des pièces de bois manquent à l';trave. J';en taille une dans une branche de prunier, une autre dans la ramure d';un cerisier. Ensuite, les ajuster au frêne.

Des voiles de papiers pour écrire, des voiles de lin pour peindre. Les tendre au vent pour fuir vers l';inconnu et l';exploration de la mémoire.

Ne rien emporter. Atteindre des pays lointains aux odeurs épicées. Serrer la main des hommes bleus. Communier avec l';indigo. Manger le pain cuit sous la cendre en regardant la voûte céleste. Avoir son destin plein les yeux.

 

Je découvre le monde en 1961 (excellente année) à Mouscron ville ouvrière textile du Hainaut belge (un peu sinistre et sinistrée actuellement). Tout de suite je montre des prédispositions aux métiers d'art. Plusieurs dripping à la panade sur les papiers peints de la cuisine, plusieurs essais d'écriture automatique sur le canapé etc... Ensuite beaucoup de dessins d'écriture dans les marges et entre les lignes des cahiers de l'ère primaire, plusieurs essais d'illustrations érotiques d'où découlent moult convocations parentales chez les instances hiérarchiques.
Mes parents sont effrayés par ces débordements artistiques, ils m'expédient dans un collège plus enclin à formater des têtes bien pensantes dans des corps bien faits que des artistes dépravés.
Je ne me décourage pas et je réussi à les convaincre de mes aptitudes plastiques.
Début de mes études à St-Luc Tournai, 3 années en "Arts plastiques" et 3 années en "Arts graphiques". Ensuite, inscription dans un atelier d'art, rencontre avec des artistes, avec le corps humain, bonheur, insouciance et travail. Je dessine de plus en plus et actuellement j'associe calligraphie automatique, peinture, estampes et symbolisme. Je me suis remis à la photo, j'adore l'image et tous ses supports, j'idole la nature et la lecture, j'ai parfois besoin de solitude mais j'adore communiquer et le contact de l'autre, j'analyse perpétuellement le fonctionnement du monde, le fonctionnement humain et pour éviter la migraine et l'oubli, j'en schématise le maximum sur le papier.

Amicalement, Bruno Groensteen


Nom *
Prénom
Adresse *
Ville *
Code postal*
Pays *
E-mail *
Organisme
Tél
Fax
URL
Remarques


Champs obligatoires *
Retaper les lettres ci-contre et envoyez :

 

www.sapiences .fr


Dans quelques mois, nous vous proposerons nos compétences d'animateur d'ateliers artistiques au service des écoles, bibliothèques, médiathèques, maisons de repos, évènements, lieux de soins, maisons de quartier. Des stages artistiques peuvent être organisés dans notre atelier en groupe restreint.

Nous sommes tout deux art-thérapeutes formés à l'organisation d'ateliers d'animation, d'ateliers Art-thérapeutiques. Nous travaillons dans une dominante « Arts-Plastiques » qui comporte divers médias : dessin, peinture, estampe, calligraphie, modelage, land-art,
Ces diverses techniques artistiques ont la propriété de développer chez l'enfant et l'adulte leurs capacités créatives. Elles apportent des qualités relationnelles, des qualités d'expression , la communication et de la pratique plastique

Christine et Bruno

Sur l'Art-thérapie


L'Art est un moyen d'expression, de communication, et de relation.
Depuis des millénaires, il est présent à chaque instant de notre vie, dans la rue, chez-nous, dans l'objet, ...

L'Art est aujourd'hui intégré dans de nombreuses méthodes à visée thérapeutique. Au même titre que d'autres psychothérapies reconnu par la médecine et la science.
Bien souvent ce sont les techniques psychothérapeutiques liées aux Arts plastiques que les thérapeutes utilisent. Cependant, aujourd'hui, le théâtre, la musique et la danse et autres arts corporels sont utilisés à des fins thérapeutiques spécifiques.
Notre atelier a une visée thérapeutique s';appuie sur les pouvoirs des Arts plastiques et visuels. En effet, l';art-thérapeute doit utiliser une dominante artistique dans laquelle il évolue facilement. Cette dominante artistique doit être obligatoirement complétée par une formation dans une école spécialisée ou dans une Faculté de Médecine. Nous avons toutes ces formations à notre actif. L';art-thérapeute se doit aussi de posséder une sensibilité et des qualités humaines particulières. Notre rôle n';est pas porté sur l'apprentissage des techniques artistiques mais, plutôt, sur la finalité expressive, communicative et relationnelle de l'acte artistique. L 'art au travers du bon, du bien et du beau (les trois « B »  à ne pas mettre en rapport direct avec la subjectivité de l';esthétique)  apporte une réelle qualité de vie liée à un bien-être évident de la personne.

L'objet artistique se doit d'être plus signifiant qu'esthétique.
L'analyse ou l';interprétation de l'objet peut se poser. L'oeuvre est tout d'abord le résultat d';un acte créatif issu de l'opération artistique. Cet acte aide le participant à acquérir l'affirmation de soi, de retrouver une identité, de pouvoir utiliser de nouvelles interactions fixées au soi. Elle a aussi pour fonction d'élargir le champ interne du dialogue intérieur.

Le processus de l'Art-thérapie peut s'ajuster dans un cadre de prise charge individuelle ou de prise en charge de groupe. Cette prise en charge doit correspondre aux besoins du ou des patients. La pédagogie peut s'intégrer à  la séance, surtout dans une action individuelle. Dans le cas d'une thérapie de groupe, il faut utiliser les interactions que génère la dynamique de groupe et peut-être cibler des actions pédagogiques individuelles dans ce groupe.

Le contenu essentiel de la formation des art-thérapeutes consistent en des cours de psychologie, de psychanalyse, de médecine, d'ateliers et de méthodes de prise en charge.
A chaque séance l';art-thérapeute utilise des outils qui permettent l';observation et l';valuation du processus artistique du patient. Ces items récoltés permettent en fin de séance et en fin de thérapie de pouvoir appuyer l'action et surtout de vérifier l'évolution intrinsèque du patient et de sa production. Ces outils sont biens souvent des fiches ou sont disposés des faisceaux d'items distribués en items (plus petits faits observables). Cette récolte d';léments permet de donner matière à réflexion dans le cadre d';une équipe médicale et de pouvoir adapter une éventuelle prise charge pluridisciplinaire. L';art-thérapeute doit  être supervisé par une personne ressource extérieure compétente. Il se doit de compléter son savoir par une perpétuelle mise à niveau (référence aux pairs, appartenance à une obédience qui développe des congrès et atelier d';essai).

L';Art-thérapie est considérablement proche de l';humain, elle s';appuie prudemment sur le potentiel de bien-être de la personne au travers des vertus thérapeutiques de l';acte artistique.

Christine et Bruno

 

 

 


Accueil - Art-thérapie - Memoire - Land-Art - Land-Art-2 - Land-Art-3 - Land-Art-4 - Expositions - Photos - Contact - Installation-1 - Installation-2 - Liens - Cv - Fonds d'écran - Galerie - Dessins - Gravures - Peintures -Aquarelles - Logogramme - Le papier - L'Ex-libris - Suminagashi - Le Sumi-e - Feutres - La tactigraphie - Le paysage - Le paysage 2 - Cours Dessin - Chromatique - Kleurdag - Fournitures - Glossaire - LittératureL'acrylique - Le fusain - L'encre - Le pastel - sanguine - Lavis - La tempera - La gouache - L'huile - L'aquagraphie - Les News



Je cherche



Je m'abonne au flux RSS
Voir le profil de Bruno Bruno Groensteen sur LinkedIn
Info

Le contraste tonal est la différence entre les zones claires et les zones foncées dans une peinture. Plus la différence est grande plus cette zone attire l’attention.

L'oeil va directement à la zone de contraste maximum entre les formes blanches et noires. Lorsque la gamme de tons est réduite, comme dans le second exemple, l'œil va encore à la zone de contraste maximum, mais la conception perd de l'impact. Le contraste tonal est l'un des outils les plus puissants dont nous disposons pour définir le centre d'intérêt d’un tableau.